BIOGRAPHIE

Marie-Claire Hardegger "DJAMA" Artiste Peintre & Organisatrice & Directrice Artistique 

Vice-Présidente de Art Advent Laufen 2017-2018

  • Artiste coté à "Drouot cotation des Artistes"
  • Membre de "l'Académie Européenne des Arts France"
  • En août 2014 elle expose au "Musée Kremlin de Rostov" en Russie dans le cadre <<Artistes sans  frontières>>
  • Membre du Groupe international "Les Amazones des Beaux-Arts"
  • Organisatrice 2015-2016-2017-2018 de La Grande Exposition intenationale des Beaux-Arts à Neuf-Brisach avec Georg Schell.
  • Organisation Art Advent I Laufen 2017
  • Plusieurs expositions individuelles en Suisse et collectives en Allemagne et en France.
  • Ausbildung/stages/cours: Axel Bertelle
  • 2015 Invitée d'honneur à Toutry / France
  • 2015 "Médaille d'Or" Chemin des Arts / France
  • 2016  Le Diplôme du Mérite au nom de L’Art Bâtit des Ponts. 
  • 2016 Invitée du Salon à L'Art au coeur de L'Europe / France                                                    

Djama, de son vrai nom Marie-Claire Hardegger est née le 21 septembre 1979 à Djibouti. Quand elle avait trois ans sa famille et elle ont déménagé en France où Djama a grandi. Elle vit aujourd’hui en Suisse. D’ordinaire, ses idées lui viennent lorsqu’elle prend le temps de laisser vagabonder ses pensées et de les faire cheminer hors des sentiers battus de l’imaginaire. Elle y met toujours beaucoup de cœur. Son pinceau est riche d’images changeantes, voire éclectiques ; il trempe autant dans la réalité que dans l’abstraction. Djama peint ce qui vient du plus profond d’elle-même sans s’imposer de limite.

L’Afrique est souvent décrite comme un continent perdu. Les œuvres de Djama, puissantes et intenses, font miroiter l’espoir d’un avenir meilleur et permettent d‘entrevoir toute la joie, la force et la créativité que recèlent le cœur et l’esprit de ces populations qui n’ont parfois pour toit que l’étendue du ciel.

 

Djama, mit bürgerlichem Namen Marie-Claire Hardegger, wurde in Djibouti, Afrika geboren. Im Alter von drei Jahren mit der Familie nach Frankreich gezogen und dort aufgewachsen, lebt Djama heute in der Schweiz. Die Ideen für ihre Werke kommen immer dann, wenn sie Zeit hat ihre Gedanken schweifen zu lassen und diese auf eine nicht im Voraus bestimmte imaginäre Reise zu schicken, auf welcher das Herz immer dabei ist. Ihre Bilder sind vielseitig und abwechslungsreich, einige eher realistisch andere abstrakt. Djama nimmt sich die Freiheit, das zu malen, was aus ihrem Herzen kommt, ohne sich einschränken zu lassen.

Afrika wird oft als verlorener Kontinent bezeichnet, Djamas Bilder geben in ihrer Stärke und Intensität nicht nur Hoffnung auf eine bessere Zukunft, sondern lassen erahnen, wieviel Lebensfreude, Kraft und Kreativität in den Herzen und Gedanken der dortigen Bevölkerung steckt, bei der manchmal nur der Himmel das Dach ist.